Technique de paix relationnelle avancée

Dans le cours « Activez vos pouvoirs de guérison avec l’hypnose » nous enseignons une technique simple et efficace pour faire la paix. Nous verrons ici une version avancée pour aller plus en profondeur dans ce processus de paix.

Voici un rappel des objectifs de cette technique

  • faire la paix avec le décès d’un être cher (deuil)
  • faire la paix avec quelqu’un qui nous a fait du tord ou avec qui vous vivez un conflit
  • faire la paix avec un concept abstrait comme le temps, l’argent, l’autorité, etc.
  • faire la paix avec quelqu’un que vous aimez, mais avec qui vous avez accumulé quelques frustrations. C’est une technique à utiliser régulièrement pour vous libérer de tous les irritants qui s’accumulent lorsqu’on vit longtemps avec les mêmes personnes (conjoint, enfants, amis). Ça vous aide à libérer le coeur de ses petites crottes, pour qu’il soit grand ouvert pour accueillir ceux que vous aimez le plus au monde.

La technique de base pour guider cette technique se résume ainsi ( cliquez ici si vous la connaissez déjà et voulez passer directement à la technique avancée)

  • Vous guidez la mise en transe.
  • Le guidé s’imagine à côté de son arbre dans un paysage en nature.
  • Le guidé fait venir la personne avec qui il veut faire la paix.
  • Vous faites visualiser le lien qui unit : « quel est le lien qui te relie à cette personne, est-ce que c’est une corde, une chaîne, un rayon de lumière… peut-être au niveau du ventre, du cou, du bras ou ailleurs… »
  • Vous encouragez le guidé à dire à la personne « je te pardonne » ou « je te pardonne pour moi » (lorsque c’est un pardon plus difficile à faire). Il est préférable que ça soit dit à haute voix.
  • Vous encouragez le guidé à se dire à lui-même « je me pardonne ». Il est préférable que ça soit dit à haute voix.
  • Vous demandez au guidé de couper le lien qui l’unit à la personne. Par exemple : « comment est-ce que tu pourrais couper cette corde qui vous unit? Peut-être avec un couteau, une scie, peut-être l’arracher de là… ». Cette corde symbolise un lien d’attachement qui peut contenir toutes sortes de rebuts de la relation. Il est généralement préférable de l’enlever. Pour ouvrir le guidé à cette possibilité, vous pouvez lui raconter la métaphore « quand une mère donne naissance à son bébé, il est important de couper le cordon qui n’est plus nécessaire. Ça ne coupe pas l’amour qu’il y a entre la mère et son enfant, ça leur donne plutôt à chacun la liberté de mieux vivre ensemble cette nouvelle vie ».
  • Une fois que le guidé à couper le lien, pardonné à la personne et s’est pardonné à lui-même, vous pouvez proposer au guidé de faire un échange de cadeau avec la personne. Ce sont des cadeaux imaginaires, alors le guidé peut très bien offrir une paire d’ailes d’aigles et recevoir la lune en échange. Tout est possible. Cet échange de cadeau est optionnel. Il est normal qu’un guidé qui a été victime d’actes graves ne soit pas intéressé d’offrir un cadeau, même imaginaire, à son agresseur avec qui il vient de faire la paix.
  • Sortie de transe ou suite avec d’autres techniques si vous le jugez pertinent.

La paix est un processus évolutif. Cette technique permet d’avancer vers la paix complète. Dans certains cas, on atteint cet idéal. Dans d’autres cas, on fait un bout de chemin, mais on n’arrive pas complètement à l’objectif visé.

La technique de base enseignée dans la cours d’introduction à la méthode Dolfino est efficace, simple et facile à apprendre. Elle améliore grandement la qualité des relations de ceux qui la mettent en action. C’est pourquoi c’est une des premières que nous enseignons. Si vous ne l’avez jamais expérimenté, je vous encourage fortement à l’apprendre et à en faire l’expérience.

Vous trouverez le cours de base « Activez vos pouvoirs de guérison avec l’hypnose » sur la page suivante. Il suffit de vous y inscrire, aucune carte de crédit n’est demandé, le prix est de 0$.

Pour ceux qui ont gagné un peu d’expérience avec la technique de base, voici maintenant la version avancée de cette technique. Ses objectifs sont les mêmes, mais nous allons beaucoup plus en profondeur.

La technique de paix relationnelle avancée

Commençons par nous donner une vision de l’idéal visé, du point de vue du guidé. Pour simplifier l’explication, donnons un nom à la personne avec qui faire la paix, « Rémi »

« Je me sens parfaitement bien avec Rémi, et je l’imagine en parfaite santé, magnifique et parfaitement heureux d’être avec moi »

C’est un idéal. Ce n’est pas toujours possible de l’atteindre. Si Rémi a été violent, qu’il a trahi ou qu’il a abusé, alors il sera possible de s’approcher de cette vision visée sans nécessairement l’atteindre. Tout progrès vers la paix est un beau succès; Rome ne s’est pas bâti en un jour.

Nous allons combiner la technique de la paix relationnelle avec celle du scanner. Nous allons aussi introduire la technique du « créateur de vie » que vous apprendrez dans un prochain article auquel je ferai référence ici dès qu’elle sera écrite.

  • vous faites la mise en transe
  • vous proposer d’aller dans un bel endroit en nature, près d’un arbre « qui te ressemble d’une certaine façon » (vous pouvez faire embellir l’arbre, c’est toujours une bonne idée).
  • vous demandez à Rémi de venir
  • vous faites symboliser le lien
  • vous posez la question dans vos mots : « à l’idée de pardonner à Rémi, pour tout ce qu’il a dit, tout ce qu’il a fait, tout ce qui s’est passé… qu’est-ce que ça dit à l’intérieur? Peut-être que t’as l’impression que ça ne devrait pas être là, ou que ce n’est pas si important, mais est-ce que ça dit un oui fort, ou est-ce qu’il y quelque chose, peut-être de la tristesse, ou de la colère, ou de la frustration ou autre chose… « .
  • La plupart du temps, le guidé vous dira qu’il y a quelque chose. Il faut alors le gérer avec la technique du scanner, c’est à dire de faire symboliser l’émotion ressentie, d’enlever le symbole et de remplacer par quelque chose de beau (lumière, arc-en-ciel, autre). Vous trouverez un rappel des détails de cette technique à la fin de cet article.
  • Une fois le symbole géré, vous posez encore la même question « maintenant, à l’idée de pardonner à Rémi, pour tout… ». Et vous gérez ainsi tous les symboles jusqu’a ce que le guidé soit parfaitement à l’aise de dire « je te pardonne »
  • Vous faites la même chose avec la question « à l’idée de te pardonner toi-même, pour tout ce que tu as dit, tout ce que tu as fait, tout ce qui s’est passé… qu’est-ce que ça dit à l’intérieur?…  » Vous gérez ainsi les symboles jusqu’à ce que le guidé soit parfaitement à l’aise de dire « je me pardonne »
  • Vous demandez au guidé de gérer le lien, comme dans la technique de base. Le lien est enlevé, les trous, s’il y en a, sont bouchés de belle façon. Le guidé et Rémi sont libres. Disons que le lien qui les unissait est une corde. Le guidé aura tendance à se débarrasser de la corde sans y faire attention, comme un déchet qu’on jette au milieu du chemin. Pour favoriser l’apprentissage de saines habitudes dans l’univers intérieur du guidé, vous pouvez demander au guidé de recycler la corde, en l’enfouissant dans la terre pour qu’elle se transforme en compost, en la mettant dans un volcan… ou toute autre façon de transformer ce lien. Cette façon de faire indique aussi au « jeune moi » que le changement est permanent, qu’il n’y a aucune possibilité que ce lien revienne.
  • Il y a un autre aspect important de la paix relationnelle. Au final, notre idéal est que le guidé s’imagine Rémi parfaitement en santé, beau, avec le coeur grand ouvert. On est dans le monde de l’imaginaire où tout est possible. Si le guidé a pleinement fait la paix avec Rémi, alors il voudra choisir de le voir le plus beau possible. Il voudra voir la nature profonde de Rémi. Il voudra voir au delà de ses blessures, de ses faiblesses pour être en contact avec ce qu’il y a de plus beau en lui. C’est ce que nous faisons quand on tombe en amour… on voit uniquement ce qui est beau chez l’autre et notre coeur s’ouvre grand pour mieux l’aimer. Donc, vous posez la question dans vos mots « Quand tu regardes Rémi, qu’est-ce qui n’est pas aussi beau, aussi sain, qui pourrait l’être »? Il y aura habituellement quelques symboles qui apparaîtront chez Rémi. Le guidé projettera souvent ses propres émotions chez Rémi. Par exemple, si le guidé est en colère contre Rémi, il est bien possible qu’il s’imagine que Rémi a de la colère en lui. En absolue, on n’a aucune idée des émotions portées par Rémi, mais pour le guidé, il est vrai et réel que Rémi porte cette colère. Alors pour favoriser la paix, vous pouvez encourager le guidé à aider Rémi en le libérant de tout ce qui entrave son parfait bonheur. Le guidé transforme ainsi sa vision de Rémi, qui sera bien heureux d’être vu ainsi la prochaine fois qu’il rencontrera le guidé dans la vrai vie, favorisant ainsi une saine relation entre eux.
  • Maintenant vient le temps des tests, pour voir à quel point la paix est profonde. Usez de votre bon jugement pour déterminer si c’est sain d’aller plus loin avec ces tests. Certaines questions proposées ne sont pas saines dans des cas de violence par exemple; il vaut mieux les éviter. Dans bien d’autres cas toutefois, quand la nature de la relation le permet, ces test sont très bénéfiques pour exposer des émotions et blocages que le guidé n’avait pas encore exprimés.
    • « Si Rémi s’approche de toi, comment ça se sent à l’intérieur? » (au besoin, gérez les symboles qui apparaissent)
    • « À l’idée de faire un câlin à Rémi, qu’est-ce que ça dit à l’intérieur? » (au besoin, gérez les symboles qui apparaissent)
    • Dans certains cas, il peut y avoir du jugement ou de la critique dans la relation. Par exemple, la relation entre un père et son fils peut être excellente en général, mais l’homosexualité du fils peut causer des inconforts au père. Ça peut aussi être une mère en désaccord avec le divorce de sa fille, un frère triste que sa mère ait fait faillite, etc. Le pardon a été fait de façon, mais il y a un aspect de la relation qui vaut la peine d’être exploré pour s’assurer que la paix est présente là aussi. Donc, par exemple, vous posez la question « Quand ton père voit le chandail arc-en-ciel que tu portes parfois (symbole associé aux homosexuels) – qu’est-ce que ¸ça dit à l’intérieur? » (au besoin, gérer les symboles associés). L’idée est de tester les éléments qui ont le plus de chance d’être à l’origine de conflits entre eux, pour s’assurer qu’en fait, ils ont fait la paix là dessus aussi.
    • Si vous voulez pousser encore plus loin « à l’idée que Rémi s’approche de toi, te serre dans ses bras, et que tranquillement vous vous unissez, comme si vous deveniez un, pour un instant… qu’est-ce que ça dit à l’intérieur… » (au besoin, gérez les symboles qui apparaissent jusqu’à ce que le guidé soit heureux d’imaginer cette union complète. Cette étape n’est pas pour tout le monde, il faut savoir s’en servir quand vous sentez que ça peut faire du sens et être bénéfique pour le guidé.
  • Vient maintenant le temps de l’échange de cadeaux. « Quel est le plus beau cadeau que tu as envie d’offrir à Rémi? ». C’est un beau test de la profondeur de la paix. Si le cadeau est « cheap » (de fable valeur), c’est probablement qu’il a encore une crotte au coeur. Il faut se rappeler que nous sommes dans le monde de l’imaginaire où tout est possible. Donc, si le guidé donne un cadeau de faible valeur, c’est qu’il a retenu sa générosité.  Ça ne coûte absolument rien de donner une jardin de roses, et ça ne demande aucun effort de donner la lune. Donc, si vous sentez que le cadeau n’est pas offert généreusement et avec plaisir… vous pouvez demander « est-ce que c’est le plus beau cadeau que tu peux lui offrir, ou est-ce qu’il y a quelque chose à l’intérieur qui fait que tu n’as pas le goût de lui offrir plus? » (au besoin, gérez les symboles associés, jusqu’à ce que le cadeau offert et le cadeau reçu soit échangés joyeusement et généreusement).

Voilà, au final, le guidé s’imagine heureux d’être en compagnie de Rémi, il imagine Rémi heureux et en parfaite santé, et ils sont libres dans la relation. Ils sont en paix.

C’est un excellent début. Au cours de la séance, vous apprendrez probablement quelles sont les clés de la paix entre le guidé et Rémi. Les solutions trouvées par le guidé dans son monde intérieur peuvent souvent être mises en action dans la vrai vie; c’est important de le faire. En tant que guide, vous devez être attentif aux solutions que le guidé met en oeuvre dans son monde intérieur. Vous pourrez ainsi lui proposer des gestes concrets à poser pour qu’il continue de cultiver la paix dans sa relation; c’est ce qu’on appelle une prescription, ou un acte métaphorique.

Il ne faut pas s’imaginer qu’on va faire une séance d’hypnose et que la paix va s’installer de façon permanente. La technique de paix relationnelle avancée permet de faire un grand ménage dans la relation, de transformer sa vision de l’autre pour en voir la beauté et de mieux comprendre les clés d’une saine relation. Ce sont des bases solides pour cultiver une relation enrichissante et agréable. Il est essentiel ensuite de mettre les solutions en action et de cultiver la relation avec amour et respect. Par exemple, dans une séance que j’ai fait, j’ai vu l’importance de m’excuser à mon père pour certains gestes que j’ai posé. J’ai ensuite travaillé, dans la vrai vie, pour créer une situation où nous aurions un moment d’intimité et je me suis excusé. J’aurais eu beaucoup de difficulté à le faire si je n’avais pas fait une technique de paix relationnelle avancée avec lui au préalable, et la paix s’est installée de façon beaucoup plus profonde parce que j’ai posé des gestes concrets dans la vrai vie. Il est sain que nos mondes intérieurs et extérieurs soient harmonisés pour ne faire qu’un.

Quelques notes:

  • Si vous voulez faire la paix avec un aspect intangible (temps, argent, etc.), vous pouvez inviter le guidé à le symboliser en lui donnant une forme vivante en début de séance. Par exemple : « si le temps était un être vivant, comme un animal, ou un humain par exemple, ça serait quoi pour toi? » Le guidé vous dira ce que c’est pour lui (un éléphant enchaîné, un chacal affamé…), et vous l’amènerai ensuite à faire la paix avec cet être vivant, symbole de l’aspect intangible.
  • Faire la paix avec tous les aspects de notre vie, ça ne veut pas dire être passif et d’abandonner le progrès. Vous avez toujours le pouvoir d’apporter des changements; vous serez beaucoup plus puissant si ce changement vient d’un espace de paix intérieur inspiré par votre amour et une vision joyeuse de ce que vous souhaitez réaliser.

Je vous encourage à faire la paix avec le temps, l’argent, vos ancêtres, vos amis, vos enfants… C’est sain d’être en paix avec tout ce qui existe et qui est vivant dans votre vie. Cette technique, c’est une façon de transformer votre vision du monde pour y voir plus de beauté et d’harmonie, pour vous y voir vous-même en parfaite santé, heureux d’en faire partie.

Aho!

———

Rappel – la technique du scanner

Vous avez appris dans le cours de base à faire un scanner pour soulager des douleurs physiques et émotives.

Si le guidé a mal à la tête, vous lui direz, une fois qu’il est en transe:

« la douleur dans la tête… est est de quelle couleur? quelle forme? est-ce que c’est lourd ou léger? ».

L’objectif est de faire symboliser la douleur, de lui donner une forme pour ensuite s’en libérer plus facilement. Vous demanderez au guidé de trouver une façon de se libérer de ce symbole.

« veux-tu l’enlever avec une pince, avec la main, peut-être avec un laser ou autre chose… »

Une fois le symbole enlevé, vous demanderez au guidé de mettre autre chose à cet endroit, quelque chose qui est beau pour lui.

« maintenant, que veux-tu mettre à cet endroit? Peut-être de la lumière, un arc-en-ciel, de la musique… ou autre chose?

 

 

  • FRED

    Ce test ne valide pas le fait qu’une personne peut ou pas entrer en transe…Il s’agit d’un phénomène physique indépendant que l’on ne peut empêcher car les tendons ne peuvent supporter la tension permanente…