Une technique pour chasser le stress instantanément

Cette technique simple allie la respiration, la visualisation et la position du petit bonhomme.

Nous le savons tous, notre monde évolue et nous avec lui. L’Homme moderne, pressé, pressurisé, individualisé, urbanisé, contraint à allier performance économique et réussite sociale, évolue dans un tourbillon de choix plus complexes les uns que les autres. Cette vie, remplie de tumultes, de frustrations ou de joies intenses, est devenue ingérable pour la plupart d’entre nous, tant la pression des autres, ajoutée à celle que nous nous imposons, a pris des proportions parfois, rocambolesques.

Le stress, l’angoisse, les palpitations incohérentes du cœur, les perturbations du sommeil, les obsessions dévorantes, le manque d’énergie vitale, la fatigue lancinante, les to-do list interminables, etc. sont tout autant des poids, des contraintes et des pressions sur nos psychés et nos cœurs qui finissent par nous démoraliser, nous ralentir dans nos propres développements.

Cette hydre à sept têtes, communément baptisée STRESS, prénommée anxiété, surnommée angoisse et souvent appelée peur surgit en nous, sans pour autant donner de signes avant-coureurs. Cette créature est la cause, à court, moyen et long termes, de sérieux ravages, de chaos sporadiques dans tous les systèmes qui nous animent ; cardiovasculaire, endocrinien, biologique, biomécanique, respiratoire, digestif, ainsi que dans tous les échanges biochimiques, les connections neuronales et les états émotionnels qui nous caractérisent.

Face à cette urgence, un numéro d’appel existe, un 911 qui vous connectera instantanément, vous rassurera et calmera l’état d’anxiété qui vous est défavorable dans l’immédiat.

Il s’agit d’une technique de respiration cohérente inspirée des enseignements du Dr. Andrew Weil, de l’Université de Harvard permettant de ramener un état de sérénité, un souffle de détente visant à éliminer rapidement le dioxyde de carbone de notre organisme et favoriser le maintien d’un équilibre chimique nécessaire à l’accalmie.

Dès l’apparition d’un symptôme, un geste d’urgence (un ancrage, un mouvement marquant un STOP), peut vous permettre immédiatement de refaire surface ;

  • Adoptez immédiatement cette position d’ancrage :Dolfino---Blog---Article-Marie---Respiration---Image-1

Cette position du petit bonhomme, les fessiers à proximité du sol durant quelques secondes suffisent pour amorcer un enracinement.

  • Relevez-vous, debout, les pieds bien plats au sol, imaginez deux piliers de lumière vous enraciner sous la plante de vos pieds, jusqu’au creux des profondeurs de la terre.Dolfino---Blog---Article-Marie---Respiration---Image-2
  • PASSEZ À L’APPEL D’URGENCE : la respiration 4 – 7 – 8

Inspirez par le nez sur un compte de 4 temps, retenez votre souffle pendant 7 temps et expirez sur un compte de 8 temps.

Répétez ce cycle 4, 8, 12 ou 16 fois si nécessaire.

Dolfino---Blog---Article-Marie---Respiration---Image-3

Ressentez immédiatement l’apaisement, le calme et la douceur accompagner vos respirations.

Il m’apparait évident que cette technique prend de la maturité dans sa pratique quotidienne, le matin pour débuter la journée et le soir pour préparer une bonne nuit de sommeil.

Finalement, cette technique de contrôle éprouvée de votre respiration peut devenir pour vous une routine salutaire qui, si elle est appliquée avec détermination et rigueur, peut devenir un de vos meilleurs moyens de gérer vos stress issus de votre vie moderne trépidante.

Méthode naturelle, scientifique, multi-millénaire, connue dans la plupart des cultures ancestrales, le 4-7-8 respecte l’intégrité de votre corps tout en harmonisant le flux incessant de votre esprit et de votre cœur.

Cette approche efficiente, simple et naturelle saura répondre à vos besoins de sérénité, de contrôle et d’épanouissement. De surcroit, elle s’allie avec toutes les sauces de la médecine moderne.

Ainsi, n’oublions jamais que notre mieux-être dépend à la fois de notre intention et de notre prise de responsabilité face à son état d’être.

Nous n’avons rien à perdre, nous ne risquons rien à apprendre à notre corps à respirer pour mieux vivre.

Alors, osez, lancez-vous et respirez !

  • Gin

    J’ai fait la technique sur moi et il y eu une grande amilioration
    Je répéterai cette technique jusqu’à une guérison totale
    Merci infiniment pour votre générosité de partage
    Gin