Métaphore de l’aigle et du léopard (ou l’art de voir la beauté et la force dans la différence)

L’actualité des derniers jours à Québec nous rappelle douloureusement l’importance de voir et d’apprécier la beauté et la force qui résident dans la différence.

Il était une fois un jeune homme prénommé Noah. Rêveur, mais travailleur infatigable, il était généreux et se sentait investi de la mission de mettre en place un projet au bénéfice de l’humanité tout entière.

Dans l’excitation, il s’était lancé dans toutes les directions et s’était mis à tout essayer : la technologie, l’investissement financier, la consultation, le marketing, la divination, la rénovation, etc. Les années passèrent et ses efforts ne produisirent pas les résultats escomptés, sans toutefois qu’il ne se décourage. Dans son cœur d’entrepreneur naturel, il savait qu’un jour son idée se cristalliserait, pour le bien de tous. Le jour où lui serait révélé le modèle parfait pour la réalisation de son grand projet serait le jour où il aurait enfin trouvé la réponse à ses questions.

Convaincu de sa mission de vie, Noah partit vers le Nord, à la rencontre de Maquencha, un sage chef amérindien. La rencontre eut lieu en retrait de la tribu. Le chef l’invita à s’asseoir par terre à ses côtés, adossé au tronc d’un grand cèdre. Noah garda le silence pendant que le chef entonna une chanson. Épuisé, Noah s’endormit et rêva.

Un aigle majestueux volait dans le ciel ensoleillé, alors qu’un léopard courait librement vers l’horizon à travers la prairie verdoyante. Il semblait que les deux êtres se déplaçaient en harmonie et synchronisme depuis des heures. Parfois, l’aigle changeait subitement de direction et dessinait de grands cercles dans le ciel, survolant calmement le paysage et émettant de puissants cris. Le léopard profitait de ces moments pour nourrir son corps et son esprit, puis ils reprenaient tous deux leur avancée.

En arrivant à l’horizon, le paysage changea : une grande chute se déversait dans un lac, entouré d’arbres, de fleurs, de papillons, d’oiseaux et de divers animaux. Au milieu du lac s’élevait un tourbillon d’eau, comme s’il s’agissait d’une fontaine naturelle dont l’eau formait une spirale croissante. Toutefois, plutôt que de créer des ondes à la surface du lac, l’eau qui coulait du tourbillon avait le pouvoir de ramener le paix, la tranquillité et le calme sur le lac.

L’aigle, perché au sommet d’un arbre, et le léopard, assis au bord du lac, étaient en repos actif, regardant le tourbillon d’eau dans lequel il était possible d’apercevoir l’image de deux yeux : l’œil de l’aigle et celui du léopard.

Subitement et face au regard apitoyé de Maquencha, Noah se réveilla, un peu confus, incapable de comprendre la signification du rêve qu’il venait d’effectuer et coupable d’avoir manqué un moment si précieux avec le chef amérindien.

Maquencha posa sa main droite sur l’épaule de Noah et lui dit : « La nature t’a dévoilé le modèle à suivre. En fait, l’homme ne peut plus qu’essayer de reproduire la nature. Plus proche est le modèle, meilleurs sont les résultats.

Mais le léopard et l’aigle habitent des environnements différents… Comment puis-je m’en servir? Ils sont si différents!

Tu as raison. L’aigle est une créature de l’air, capable de porter des proies plus lourdes que son propre poids. En ayant une vision extrêmement aiguë, il peut voir très loin et dans deux directions. Quant au léopard, il vit sur la terre, parfois dans l’ombre, et son sens aigu de l’audition et sa versatilité sont ses grandes forces. Toutefois, ils sont tous les deux des êtres libres et observateurs, parfois solitaires, mais capables de cohabiter avec leurs semblables. C’est pourquoi je te propose d’appr
endre à aimer tant l’ombre que la lumière. Contemple la beauté des toutes les créatures et tu seras le porteur de la force créatrice, répondit doucement Maquencha.

À votre avis, Maquencha, dois-je interpréter le tourbillon comme une alerte de mauvais temps dans l’avenir? demanda Noah.

Crois-tu que le léopard et l’aigle l’interprétaient ainsi? Tous les deux observaient tranquillement l’eau qui coulait du tourbillon ramener le calme à la surface du lac. L’eau est une énergie vivante qui suit un courant naturel : elle s’élève dans un tourbillon et coule dans le lac, apaisant sa surface. L’homme devrait apprendre à se libérer de certaines émotions, dans le respect des rythmes individuels, dit tranquillement Maquencha en se relevant, suivi par Noah, encore dans un état inhabituel.

Maquencha sortit d’une des poches de son pantalon une sculpture en bois qu’il avait réalisée pendant le sommeil de Noah. Il la mit dans les mains de ce dernier en disant : « Un projet comme le tien appartient à toutes les personnes concernées. C’est la vision collective qui fertilisera la terre où vous sèmerez des grains. Travaille fort et en harmonie avec tes collaborateurs. Ensemble vous deviendrez des léopards capables de dépasser les limites imposées, d’aller plus loin que vous aviez pensé, toujours dans la joie et la liberté. »

Noah remercia Maquencha et le regarda s’éloigner lentement sur le chemin de retour vers la tribu. Lentement il tourna les yeux pour regarder l’objet qui lui avait été remis. Il ne pouvait pas cacher sa stupéfaction : c’était la représentation fidèle de l’image vue dans son rêve, l’œil de l’aigle et celui du léopard.

∇   ∇   ∇   ∇   ∇

—-

Prochaine étape

Formation « Activez vos pouvoirs de guérison avec l’hypnose »

Les métaphores sont un des outils fondamentaux de l’hypnose holistique. C’est une façon de présenter de nouvelles solutions possibles d’une façon imagée que les gens peuvent accueillir à leur façon, si ça fait du sens pour eux. En état d’hypnose, les histoires sont encore plus vivantes que d’habitude. Vous pouvez encore mieux imaginer les personnages et les dynamiques, vous pouvez sentir leurs émotions… tout devient plus vivant.

Curieux d’en faire l’expérience? C’est ce que nous vous proposons dans cette formation. Vous apprendrez à vous servir de l’hypnose pour vous-même et pour aider les gens que vous aimez.

Voici des exemples de ce que vous vous pourrez faire :

  • Hypnotiser quiconque vous en fait la demande… et vous-même par autohypnose.
  • Réduire la douleur : la vôtre et celle de ceux qui vous le demandent.
  • Éliminer les phobies et les peurs incontrôlables.
  • Soigner des « patterns destructeurs » et des souvenirs douloureux.
  • Parler à l’inconscient, pour réduire la sensibilité aux allergènes, par exemple.
  • Faire vivre une expérience d’éveil de conscience grâce aux techniques d’hypnose humaniste.
  • Éloigner le stress, la déprime, les allergies et perdre du poids.
  • Libérer la dépendance au tabac, à la nourriture, à l’alcool et aux drogues.
  • Diriger des rêves pour régler des problèmes sexuels, financiers et relationnels.
  • Et beaucoup plus!

Information et inscription >>

Montréal
• 13-14 mars et 20-21 mars 2017 (lundis et mardis)
• 1-2 avril et 8-9 avril 2017 (samedis et dimanches)
• 15 au 18 juillet 2017 (samedi à mardi)

Québec
• 29-30 avril et 6-7 mai 2017 (samedis et dimanches)
• 8 au 11 juillet (samedi à mardi)

Sherbrooke
• 18-19 février et 4-5 mars 2017 (samedis et dimanches)

Îles-de-la-Madeleine
• 29-30 avril et 6-7 mai 2017 (samedis et dimanches)

Paris
• 1-2 avril et 8-9 avril 2017 (samedis et dimanches)
• 10 au 13 juin 2017 (samedi à mardi)

Amiens
• 25-26 février et 18-19 mars 2017 (samedis et dimanches)

Bruxelles
• 22-23 avril et 29-30 avril 2017 (samedis et dimanches)

Genève
• 24 au 27 mars 2017 (vendredi à lundi)

Canada : 1 866 296-6861
France : 09 70 40 72 81

∇   ∇   ∇   ∇   ∇

Livre électronique gratuit

Le Ebook « Activez vos pouvoirs de guérison avec l’hypnose » vous permettra de découvrir les bases de l’hypnose holistique, en termes clairs, imagés et simples à comprendre. Bonne lecture!

ebook-3D-Activez-vos-pouvoirs-de-guerison-avec-l'hypnose-125wTéléchargez le livre maintenant gratuitement!

  • JP Raymond

    Je vous ai envoyé une question par email. Très très intéressant votre article !