Pourquoi une leader Masaï apprend l’hypnose au Québec?

virginia-turasha-arrive-quebecVirginia Turasha est une leader Masaï au Kenya. Ses deux grands chevaux de bataille sont d’arrêter l’excision et les mariages forcés en bas âge. Pourquoi est-elle venu apprendre l’hypnose au Québec?

Son arrivée à Montréal a été filmée par l’équipe de l’émission « Ici comme ailleurs » avec David Bernard au canal V. Je vous invite à l’écouter. C’est un reportage émouvant qui résume bien la situation chez elle. Ça vous donnera aussi l’occasion de découvrir cette femme courageuse que nous aimons beaucoup.

Comment est-ce que l’hypnose peut avoir un impact concret dans sa communauté? Voici quelques exemples:

Partie chercher du lait chez sa tante, elle avait mal à la tête

Nous avons passé plus d’un mois chez Virginia l’an dernier. Un matin je me suis levé tôt pour aller faire une marche. J’ai croisé une jeune fille de 6 ans sur le chemin. Je lui demande:

– Où est-ce que tu t’en vas ce matin?

Elle me répond:

– Je vais chercher du lait chez ma tante…. J’ai vraiment mal à la tête, aurais-tu 20 shillings (0,25$) pour que je m’achète une aspirine?

Je n’avais pas d’argent sur moi, alors je lui réponds:

– Je n’ai pas d’argent, mais si tu veux, je peux t’aider à enlever ton mal de tête. Tu veux essayer?

Et c’est ainsi qu’on s’est assieds tous les deux sur le bord de la route pour une séance d’hypnose bien simple. Ça a pris moins de 5 minutes et elle est repartie sans douleur.

Contrairement aux pilules qu’il faut constamment payer, une séance d’hypnose ne coûte rien une fois qu’on sait comment faire. C’est l’idéal dans un pays où l’argent est rare.

Poulay… un homme de 70 ans qui a 7 femmes et plus de 50 enfants

C’est un homme riche d’un vaste cheptel de vaches. Sa plus jeune femme a seulement 17 ans. Dans un pays où la dot est remise au père de la mariée; il s’enrichit donc à chaque fois qu’une de ses filles se marie. Il a tendance à être impatient, alors la plupart de ses filles se font exciser et marier avant l’âge de 14 ans. La loi du Kenya interdit l’excision et les mariages en bas âge… mais c’est malheureusement encore toléré puisque c’est une coutume traditionnelle ancestrale. Virginia se bat contre cet homme depuis des années pour qu’il change ses pratiques. Souvent avec succès, mais il lui arrive encore d’apprendre la nouvelle d’un mariage tenu en secret après les faits.

Virginia a besoin de courage et de créativité pour convaincre cet homme de cesser ses pratiques. Ce n’est pas facile dans une société dominée par les hommes! Depuis son arrivée au Canada nous travaillons régulièrement ensemble en hypnose pour qu’elle développe les qualités nécessaires. Par exemple, la haine qu’elle avait pour ces hommes lui faisait perdre des forces et de la crédibilité. En se libérant de ses émotions négatives à leur égard, elle se sent plus forte et elle est en meilleure position pour les influencer. C’est ainsi que petit à petit elle développe ses qualités de leader et sa vision des changements qu’elle veut inspirer.

En contribuant au développement d’une leader, c’est toute une communauté qui profitera des bienfaits de l’hypnose. Nous enseignons aussi les bases de l’hypnose à Virginia pour qu’elle puisse les enseigner à son tour dans sa communauté.

L’eau, une richesse intérieure inestimable!

L’hypnose est une belle façon de se connecter à nos forces intérieures. De la même façon, un puit est une belle façon de connecter les Masai avec leurs richesses sous-terraines. Nous avons commencé l’an dernier une levée de fonds pour la construction d’un puit dans un petit village qui n’a aucun accès à l’eau. Il sera construit près d’une école pour qu’ils puissent introduire l’agriculture à leurs programmes et se nourrir sur l’heure du midi. Ça permettra aussi aux familles de la région de cultiver leurs terres. Pour les Masai, l’eau est synonyme d’abondance. Le construction du puit coûtera environ 10 000$. À ce jour nous avons ramassé plus de 2 400$.

Catherine, Gaia, Tao et moi retournerons (à nos frais) chez Virginia l’été prochain pour superviser les travaux. Tout l’argent ramassé va donc directement au projet.

Déjà, quelques personnes veulent faire le voyage avec nous l’été prochain. Écrivez-moi si vous voulez vous joindre à l’aventure (eric at http://dolfino.tv). Vous pouvez aussi participer financièrement au projet en cliquant sur le lien suivant : http://allmasai.causevox.com/.

Comment est-ce qu’un puit peut aider à prévenir l’excision et les mariages en bas-âge?

C’est souvent la pauvreté qui pousse les pères à offrir leurs jeunes filles en mariage. Ils ont des familles très nombreuses. Ils n’ont pas assez d’argent pour envoyer leurs filles à l’école et ça leur coûte de les garder à la maison. C’est une pauvreté qu’on ne peut même pas imaginer quand on habite en Amérique ou en Europe. Ce sont des familes qui vivent dans des huttes de terre et de bouse de vache. Ils n’ont pas d’électricité, aucun accès à l’eau et aucun moyen de transport. S’il ne pleut pas pour quelques mois, c’est la famine.

Les leaders comme Virginia ont besoin d’arguments pour convaincre ces hommes de refuser une dot dont ils ont bien besoin. L’eau permet l’agriculture et d’abreuver les vaches. Les besoins de base sont ainsi comblés, ce qui rend la discussion plus aisée.

Nous avons parlé à des dizaines de femmes lors de notre voyage au Kenya. Toutes ont le même rêve:

  • Envoyer leurs filles à l’école aussi longtemps qu’elles veulent étudier
  • Avoir accès à de l’eau pour boire, leur jardin et leurs animaux.

Les filles qui vont à l’école évitent ainsi le mariage en bas âge. Elles sont aussi mieux éduqués pour refuser par elles-mêmes l’excision. Elles peuvent générer plus de revenus, supporter leur famille financièrement et apporter de nouvelles compétences à leur communauté.

Alors voilà le projet en résumé:

  • Enseigner les techniques de base de l’hypnose pour qu’ils puissent améliorer leur santé sans avoir besoin d’argent.
  • Favoriser le développement de Virginia pour que son leadership soit encore plus fort et constructif.
  • Construire un puit pour apporter plus d’abondance à cette communauté et contribuer ainsi à réduire les excisions et les mariages en bas âge.
  • JP Raymond

    Je vous ai envoyé une question par email. Très très intéressant votre article !