Le jour où mon fils s’est fâché et m’a dit d’arrêter de rire de lui…

eric-gaia-girafesJ’ai ri alors que j’aurais dû exprimer de l’empathie. Mon fils s’est fâché et m’a dit d’arrêter de rire de lui… En fait, je n’ai pas su gérer sa tristesse et ça lui a fait de la peine. Voici ce qui s’est passé.

Mon fils Gaïa aime jardiner. L’an dernier, nous sommes allés ensemble chez Home Dépôt pour choisir des graines. Nous avons passé l’après-midi à creuser la terre, faire des petits sillons et planter nos graines.

Il a le pouce vert, nous avons rapidement commencé à voir de belles petites pouces jaillir du sol. On était bien fiers de nous!

Chaque jour, on prenait plaisir à voir ensemble l’évolution de nos petits amis.

Un bon matin, on descend les voir… ils ont tous la tête coupée! La tondeuse de gazon, la grande faucheuse, était passé par là.

J’ai vu les larmes apparaître sur ses joues. Il était triste. Le jardin qu’il aimait tant venait d’être détruit.

J’ai ri de l’ironie de la situation. Un peu pour détendre l’atmosphère… et un peu parce que j’étais vraiment mal à l’aise de voir sa tristesse.

Il s’est fâché et m’a dit d’arrêter de rire de lui.

J’ai essayé de renverser la situation en lui disant que je ne riais pas de lui, mais de l’ironie de la situation. Échec! À 9 ans, il n’a pas le sens de l’ironie. Il aimait son jardin qui est parti en miettes. Je ne savais plus quoi lui dire. On a changé de sujet et la vie a continué.

Ça fait maintenant plus d’un an que c’est arrivé.

J’ai manqué de sensibilité. En fait, je n’étais pas à l’aise avec ma propre tristesse. J’ai essayé de la camoufler pour ne pas la sentir. J’étais aussi triste de voir mon fils pleurer. J’ai voulu bloquer ses larmes pour ne pas avoir à les sentir moi-même.

Ça me vient peut-être d’une idée qui m’est rentrée dans la tête un jour, que les hommes ne pleurent pas. C’est peut-être aussi que je suis mal à l’aise avec cette émotion. Qui sait?

Ce qui est certain, c’est que je veux aider mon fils à exprimer toutes ses émotions librement et qu’il soit à l’aise de le faire. C’est aussi ce que je veux pour moi-même. C’est normal et sain d’être triste quand nos rêves sont détruits, quand on perd un ami et quand on quitte les lieux qu’on aime. C’est quand on bloque nos émotions qu’elles se transforment en maladies, en dépression et en malaise.

Quand on prend l’habitude de refouler une émotion comme je l’ai fait, il n’y a rien de mieux qu’une bonne séance d’hypnose pour la libérer et s’assurer qu’elle sera exprimée librement dans le futur. Ça m’a fait le plus grand bien de le faire et en plus, ça me permet d’être plus présent auprès de mon fils et des gens que j’aime quand ils ont besoin d’une épaule sur laquelle pleurer.

Voici une idée qui me sert bien. Je vous invite à l’expérimenter.

  1. Quand vous sentez qu’une émotion vous met mal à l’aise ou vous fait réagir, prenez-en note.
    • Une émotion que vous sentez vous-même.
    • Une émotion exprimée par quelqu’un dans votre entourage (tristesse, colère, culpabilité, etc.)
  2. Ensuite, identifiez l’émotion qui revient le plus souvent.
  3. Fixez l’intention d’améliorer la situation. Vous pouvez par exemple émettre l’intention de mieux gérer cette émotion ou de vous libérer des excès accumulés. L’idée est de fixer l’intention dans vos propres mots pour qu’elle réponde à votre besoin et à vos souhaits.
  4. Faites une séance d’hypnose ou d’autohypnose pour atteindre votre objectif. C’est mon approche préférée. Vous pouvez aussi utiliser d’autres approches que vous aimez et qui fonctionnent pour vous (EFT (Emotional Freedom Technique), EMDR, etc.).

——-

Prochaine étape

Formation « Activez vos pouvoirs de guérison avec l’hypnose »

Vous pouvez apprendre à communiquer avec votre inconscient pour gagner de la confiance en vous, mieux gérer vos émotions, libérer des douleurs physiques et émotives, vous libérer de dépendances, allergies, peurs et bien plus. Si ça vous intéresse, c’est ce que vous apprendrez dans cette formation.

Vous apprendrez, pratiquerez et expérimenterez les pouvoirs de l’hypnose et de l’autohypnose. Vous saurez utiliser des techniques d’hypnose pour soulager la douleur, soigner des « patterns destructeurs », libérer de dépendance, des allergies, des peurs et phobies et bien plus. Vous ferez l’expérience de l’expansion de conscience et de 10 autres techniques.

Vous apprendrez et expérimenterez dix (10) techniques qui changent des vies.

  • Hypnotiser quiconque vous en fait la demande… et vous-même par l’autohypnose
  • Faire vivre une expérience d’éveil de conscience grâce aux techniques d’hypnose holistique et d’expansion de conscience.
  • Réduire la douleur physique et émotive; la vôtre et celle de ceux qui vous le demandent
  • Éliminer les phobies et les peurs incontrôlables (parler en public, succès, échec, traverser un pont, etc.)
  • Soigner des « patterns destructeurs » et des souvenirs douloureux
  • Parler au « jeune moi », pour réduire la sensibilité aux allergènes
  • Éloigner le stress, la déprime, les allergies et perdre du poids
  • Libérer la dépendance au tabac, à la nourriture et à l’alcool
  • Diriger des rêves pour régler certains problèmes sexuels, d’argent et de relations familiales.

Description et horaire (Montréal, Québec, Paris et ailleurs): http://dolfino.tv/sgc/hypnose

Montréal :

  • option A : 12-15 juillet (sam, dim, lun, mar)
  • option B : 20-21 sept et 4-5 octobre (sam, dim)
  • option C : 14-15 oct. et 28-29 oct. (mardi, mercredi)

Québec:

  • option A: 19 au 22 juillet 2014 (sam, dim, lun, mar)
  • option B: 20-21 sept. et 4-5 oct. 2014 (sam, dim)
  • option C: 11-12 nov. et 25-26 nov. (mardi, mercredi)

Sherbrooke:

  • 13-14 sept. et 27-28 sept. 2014 (sam, dim)

Paris:

  • 13-14 sept. et 27-28 sept. 2014 (sam, dim)

Le nombre de places est limité. Inscrivez-vous dès maintenant!

1.866.296.6861 ext.1

reussite@http://dolfino.tv

 

  • JP Raymond

    Je vous ai envoyé une question par email. Très très intéressant votre article !