Avec-vous ces drôles d’amis

amis-drolesLa tristesse est une de mes plus vieilles amies. C’est la première que j’appelle quand on me ment. Je ne suis pas en très bons termes avec la colère, mais maudit que ça me fait du bien de l’appeler quand on me manque de respect. Oh! Et j’oubliais, j’haï la peur qui me fait parfois trébucher dans les fleurs du tapis.

Avez-vous aussi de drôles d’amis?

Ce n’est pas qu’ils ne sont pas sympathiques. Non, en fait ils sont bien charmants.

  • La colère me donne le sentiment d’être puissant pour un instant.
  • La tristesse me réconforte.
  • La peur me protège lorsque je m’approche d’un précipice.

Des visages à deux faces ces amis là! 

La colère est destructive, la tristesse alourdie, la peur immobilise.

Alors, pourquoi est-ce que j’appelle la tristesse quand on me ment? Pourquoi pas la colère? Pourquoi pas la joie d’être assez intelligent pour détecter le mensonge? Qu’est-ce qui fait que j’en appelle un plutôt qu’un autre?

D’abord, j’ai appris les trucs de ma famille et de la société dans laquelle j’ai grandi. Maman pleure quand on lui ment… ça doit être une bonne idée d’appeler la tristesse dans ces situations là!

Ensuite, j’ai développé mes propres mécanismes de défense et mes propres solutions. Peut-être que j’ai vu mon père appeler l’impuissance quand on lui manque de respect, et moi je me suis dit

« Oh! Papa, tu peux faire mieux! Allez, moi je vais appeler la colère quand ça m’arrive, c’est beaucoup mieux! ».

C’est ainsi que ce sont bâti dans mon inconscient une série de stratégies dont j’ai depuis longtemps oublié les origines.

Le problème, c’est qu’un solution qui était extraordinaire pour mon père ou quand j’avais 10 ans peut aujourd’hui être dévastatrice. C’est un réflex qui s’active sans que j’en sois conscient. L’autre problème, c’est qu’on peut prendre l’habitude d’appeler certains amis jusqu’à ce qu’ils sont omniprésents dans notre vie. La tristesse qui prend toute la place se transforme en dépression. La colère en vient à se transformer en violence et la peur en prison.

Alors, que faire, que faire?

Il faut d’abord en prendre conscience.

  • Quels amis avez-vous pris l’habitude d’appeler?
  • Dans quelles situations les appelez-vous? Quand faites-vous appel à l’impatience? à la peur? à l’indifférence?
  • Avez-vous des amis qui sont un peu trop présents présentement?

 

Il est aussi important de faire la paix avec tous ces amis que vous avez pris l’habitude d’appeler trop souvent ainsi qu’avec ceux que vous avez rejetés avant même d’apprendre à bien les connaître.

  • Vous ne pouvez exercer d’autorité avec vos enfants si vous avez une mauvaise relation avec votre ami l’autorité
  • Vous ne pouvez faire appel à la colère pour rétablir une injustice grave si vous avez appris à la rejetter.

Si vous avez appris à haïr la colère ou l’autorité par exemple, vous pouvez méditer sur leur vertus pour apprendre à faire appel à eux de la plus belle façon.

Pour ceux qui connaissent l’hypnose holistique, voici ce que vous pouvez faire en plus:

  • Faire le deuil (la paix) avec chacun de vos amis (colère, tristesse, etc.). La technique est celle que vous avez apprise dans le cours « Activez vos pouvoirs de guérison avec l’hypnose ». La seule adaptation est qu’au lieu d’inviter dans votre monde intérieur un ex-conjoint ou un parent décédé, vous invitez par exemple « Monsieur ou madame colère »
  • Faire un « scanner » pour enlever tous ces amis qui se sont trop attachés à vous avec le temps.

    « Quand vous sentez la tristesse, où est-elle?… Quelle forme? Quelle couleur?… Comment l’enlever?…»

  • Utiliser des métaphores ouvertes inspirées de votre façon de voir vos amis.

    « La peur vous emprisonne… comment est cette prison? Comment pouvez-vous en sortir? … et ainsi de suite jusqu’à ce que vous en soyez libéré »

Alors voilà l’idée en résumé!

  1. Apprendre à avoir de bonnes relations avec tous vos amis
  2. Vous libérer de vos réflexes et automatismes malsains.
  3. Faire appel consciemment à vos amis qui sont les plus cools pour chaque situation

——————–

Prochaine étape

Formation : Activez vos pouvoirs de guérison avec l’hypnose

description-cours-hypnoseVous apprendrez, pratiquerez et expérimenterez les pouvoirs de l’hypnose et de l’autohypnose. Vous saurez utiliser des techniques d’hypnose pour soulager la douleur, soigner des « patterns destructeurs », libérer de dépendance, des allergies, des peurs et phobies et bien plus.

Vous apprendrez et expérimenterez dix (10) techniques qui changent des vies.

  • Hypnotiser quiconque vous en fait la demande… et vous-même par l’autohypnose
  • Réduire la douleur physique et émotive; la vôtre et celle de ceux qui vous le demandent
  • Éliminer les phobies et les peurs incontrôlables (parler en public, succès, échec, traverser un pont, etc.)
  • Soigner des « patterns destructeurs » et des souvenirs douloureux
  • Parler au « jeune moi », pour réduire la sensibilité aux allergènes
  • Faire vivre une expérience d’éveil de conscience grâce aux techniques d’hypnose humaniste
  • Éloigner le stress, la déprime, les allergies et perdre du poids
  • Libérer la dépendance au tabac, à la nourriture et à l’alcool
  • Diriger des rêves pour régler certains problèmes sexuels, d’argent et de relations familiales.

Description et horaire (Montréal, Québec, Paris et ailleurs): https://www.dolfino.tv/sgc/hypnose

Téléchargez le livre électronique gratuit (60 pages): Activez vos pouvoirs de guérison avec l’hypnose.

  • Les bases de l’hypnose, en termes clairs et simples à comprendre.
  • Comment amener un ami ou vous-même en état d’hypnose.
  • Des techniques pour la santé, la confiance en soi et les excès de poids.

Voici le lien pour y accéder maintenant gratuitement.

ebook-3D-Activez-vos-pouvoirs-de-guerison-avec-l'hypnose-125wTéléchargez le livre maintenant gratuitement!

 

 

  • JP Raymond

    Je vous ai envoyé une question par email. Très très intéressant votre article !